Twitter - Bibliothèques ULB

vendredi 9 septembre 2016

Pour ses 7 ans, DI-fusion affiche les thèses et prépare des nouveautés


Pour ce 7e anniversaire de DI-fusion, nous aimerions rappeler que les thèses de l’ULB sont intégrées dans DI-fusion, le dépôt institutionnel, et ce, à deux niveaux :

Premièrement, depuis le 9 septembre 2015, Mon DI-fusion est devenue l’interface unique d’encodage des thèses soutenues à l’Université libre de Bruxelles. Tout doctorant doit désormais y encoder sa thèse et y déposer le texte complet en choisissant l’accès qu’il souhaite lui octroyer, avant la soutenance publique. Pour plus d’infos, reportez-vous à notre billet « Les thèses défendues à l’ULB dans DI-fusion ! ». Cette nouvelle  interface d’encodage des thèses simplifie la gestion des thèses (par exemple en générant automatiquement le Contrat de diffusion entre l’ULB et le doctorant, contrat intégrant les vérifications portant sur les droits de propriété intellectuelle, ce qui a permis de supprimer une étape de validation supplémentaire). Surtout, toutes les notices des thèses dont les Archives & Bibliothèques conservent un exemplaire papier sont désormais visibles dans DI-fusion. Enfin, les exemplaires au format papier des thèses défendues dans notre université ne sont plus conservés aux Archives & Bibliothèques : c’est désormais la version électronique de la thèse déposée dans DI-fusion qui fait foi et dont la conservation pérenne est assurée.

Deuxièmement, depuis janvier 2016, les fichiers résultant de la numérisation de plus de 3.500 thèses soutenues et conservées à l’ULB ont été mis en ligne dans DI-fusion. La majorité de ces thèses sont désormais en libre accès sur internet, sauf lorsque l’auteur avait spécifiquement interdit la consultation de sa thèse au format papier. Consultez à ce sujet notre billet : « Numérisation du patrimoine scientifique de l’Université ». L’ensemble des fichiers des quelque 10.000 volumes de thèses numérisées sera très bientôt disponible dans DI-fusion. La libération des espaces de stockage des exemplaires au format papier permettra d’offrir davantage de lieux de travail pour les étudiants dans le cadre du déploiement des Learning Centres. 

Par ailleurs, la numérisation des tirés-à-part d’auteurs ULB, conservés aux bibliothèques, a également démarré en 2015 : 300 fichiers sont déjà en ligne en libre accès ; les autres suivront en 2016.
Qu’attendre pour cette nouvelle année académique ? En 2015, DI-fusion avait proposé des améliorations dans son interface d’encodage, notamment en intégrant une déclinaison du schéma de métadonnées METS afin d’offrir plus de possibilités dans le dépôt des fichiers. Lisez « Des changements dans l’interface d’encodage de DI-fusion ». Dans les mois qui viennent, nous allons implémenter la seconde partie de ces améliorations, destinées à offrir, cette fois au niveau de l’interface de consultation,  plus de visibilité aux fichiers, à leurs accès et aux droits d’auteurs qui y sont associés.

Nous allons aussi proposer un nouveau système d’extraction de listes de publications au format HTML, facilement intégrable dans les sites web… et d’autres nouveautés encore dont nous ne manquerons pas de vous faire part !

Et quelques chiffres pour terminer :